• √ Chap.1 - La taverne

    La porte de la taverne s'ouvrit sur Kyra, camouflée par une longue cape gris sombre, on ne voyait d'elle que son fin visage joliment taillé, d'un blanc immaculé. On devinait facilement qu'elle ne se battait pas pour survivre, que tout lui était toujours tombé dans la main à ses demandes. A ses pieds se tenait un animal entre le chat et l’écureuil, ce dernier dû avoir peur de quelque chose car à peine avaient-ils franchis la porte qu'il commença à grimper le long de la jambe de sa maîtresse en changeant de forme continuellement, du lézard jusqu'à la luciole, avant d'atteindre l'épaule de la jeune fille ou sa forme se figea sur un perroquet.

    - Coco ! lança t-il comme tout bon perroquet se devait de le faire.
    - Silence Cody ! le rembarra la jeune fille en serrant le bec de l'animal entre ses longs doigts fins.

    Quelques brigands s'étaient retournés au cri de l'animal coloré, sûrement dérangés par le cliché lancé par l'animal, mais ils détournèrent vite leur attention de la nouvelle venue. Cody décida de rester discret, apeuré par le lieu, il mâchouillait les cheveux roses de sa maîtresse, essayant de se cacher dedans pour disparaître.

    - Elle n'est pas là Kyra, murmura t-il, vient, on y va maintenant.

    L'adolescente ne l'écoutait pas, ses yeux se baladait dans la battisse crade, regardant chaque recoin, même le plafond. D'abord dans l'espoir de trouver Kyva, ensuite pour conter combien il y avait de pirates en ce lieu. Deux dans les escaliers, un verre à la main et riant tellement fort que le son résonnait dans les murs de bois de la taverne. Quatre hommes assis seuls sur un tabouret de bar, devant un verre eux aussi. Enfin, il y avait dix hommes assis à des tables, riant, chantant et buvant.

    - Ils ne sont que 16, calme toi, murmura t-elle en faisant un pas en avant.
    - 16 pirates bien armés, 16 brigands bien bâtis, 16 hommes expérimentés et une, oui bien une, idiote jeune fille au milieu de ces hommes assoiffés.

    Marmonna le perroquet en se dandinant d'une patte à l'autre, mal à l'aise.

    - Et un, oui bien un, perroquet coloré qui finira dans le collier s'il me manque encore de respect.

    Cody grommela quelque chose d'incompréhensible avant de se caler sur l'épaule de sa maîtresse en silence, vexé. Kyra s'approcha du bar, le tavernier passa devant elle sans la voir, ou sans lui prêter l'attention qu'elle méritait. Elle s'assit sur un des trois tabourets de libre, le foudroyant du regard. Les yeux levés au ciel, il s'approcha d'elle, une choppe de bière en main. 

    - Je ne sers pas les mineurs.
    - Il devrait, c'est bon pour les bénéfices. 1 mineur sur quatre boit, il boit même si c'est pas là.
    - Qu'est-ce qu'il dit l'piaf ?!
    - Rien monsieur, ne vous préoccupez pas de lui. Ecoutez, je ne viens pas là pour noyer mon désespoir dans l’alcool et les femmes comme les hommes de cette taverne. Je veux des informations. 

    Lança Kyra d'un ton froid et provocateur, l'homme posa la choppe bière et approcha son visage de celui de Kyra.

    - Tu es bien culottée ma petite, de parler de ces gens aussi fort. Tu ferais mieux de tenir ta langue et de quitter cet endroit.
    - Pas sans mes informations.
    - Tout à un prix ma jolie.

    Marmonna l'homme, pensif, en entremêlant un doigt au cheveux roses de Kyra, le jeune fille donna une tape sèche sur la main noueuse du tavernier.

    - Combien vous voulez ?
    - Cinq pièces d'or.
    - C'est cher !
    - Oui, mais je sais que tu les as.
    - Je vous en donne 3.
    - Cinq, tu n'est pas en mesure de marchander, c'est moi qui est les informations que tu désire.
    - Et moi j'ai trois pièces d'or qui trouveront un preneur dans cette taverne, je suis sûre qu'il saura s'en contenter et me donner les informations que je veux.

    Le tavernier hésita, se releva de toute sa hauteur, grattant son menton dépourvu d'une quelconque barbe.

    - Tu est dure en affaire petite.

    Kyra haussa les épaules, elle était fière d'elle c'est clair mais la partie n'était pas encore gagnée.

    - Quatre, lança finalement l'homme.
    - Vendu.

    L'homme tendît la main tendis que la jeune fille se saisissait de trois pièces dorées dans sa poche avant de les poser une à une dans la main du tavernier.

    - Je vous en donne trois maintenant et une après avoir eu mes informations.

    Un sourire au lèvre à la vue de cet or, il ne put qu'accepter le marché.

    - Et que veut t-elle savoir la p'tite ?
    - Connaissez vous une fille du nom de Kiva ?
    - C'est elle que tu cherche ? Ici on la connaît sous le nom de "Lionne des Mers" ! Une véritable pirate si tu veux mon avis. Une brave fille. D'où tu la connais ma jolie ?
    - C'est moi qui paye, c'est moi qui pose les questions.

    Il haussa les épaules avec un sourire amusé, le culot de Kyra l'amusait, bien qu'il se doutait qu'il lui causait beaucoup d'ennuis, et justement ici, elle n'était pas au bout de ses peines.

    - Savez-vous où je peux la trouver ?
    - Malheureusement, cela fait longtemps que personne n'a revu la Lionne des Mers, la dernière fois, elle partait avec le capitaine du loup des mers, un brave gars mais j'oublie toujours son nom.
    - Il y à beaucoup de "mer" dans vos noms.
    - Que veux tu, on est des pirates.
    - Il est ici en ce moment ?
    - Non ma p'tite ! Il est en mer, il seras là dans quelques jours si tout se passe bien.

    Kyra releva la tête, pensive. Un homme gronda contre le tavernier, sa bière n'était toujours pas arrivée. Avec un soupir, le tavernier pris la choppe et la lui amena.

    - On à plus qu'à revenir dans quelques jours, minauda Cody qui avait hâte de rentrer.
    - Non, on risque de le rater, en plus, mes parents me laisserons pas repartir. Je te rappelle qu'on vient de fuguer.
    - Qu'es que tu propose alors ?
    - Bah... on est dans une auberge non ?

    Cody la regarda avec ces grands yeux de perroquet. Elle n'était pas sérieuse ? Si ! Sa maîtresse l'était toujours. Ô ciel ! Dans quoi c'était t-il encore laissé embarquer. Il ne pouvait quand même pas la laisser, qui serais charger de la protéger sinon ? Le tavernier revient vers eux.

    - Dites moi, monsieur.
    - J'tempris p'tite, appelle moi Jack.
    - Jack ? C'est banal comme nom. Je m’entendait à un truc plus... classe ?
    - Dit donc, on t'as rien demander à toi, moi ch'uis tavernier, pas briguant.

    Kyra sortit une quatrième pièce d'or de sa poche.

    - Voilà le reste de ta paye.

    Il prit la pièce et la plaça au fond de sa poche avec les autres pièces. Celles-ci, pour sûr qu'il les garderaient précieusement. 

    - Tu voulais me demander quelque chose je crois ?
    - Je peux rester ici jusqu'à l'arrivée du Capitaine en question ?

    L'homme partit d'un rire clair avant de s’étouffer, il reprit tant bien que mal son sérieux. Les pirates s'étaient tournés vers eux, toute leur attention était tournée vers Kyra, voilà deux fois que cette étrange jeune fille se fessait remarquer.

    - Ça va les gars, cette môme est mon invitée, ma nièce, Ophélie.

    Tout le monde reporta attention sur son verre.

    - Tu n'était pas sérieuse j'espère ? demanda enfin Jack en reposant son regard sur Kyra.
    - Si très sérieuse. Et je ne me nomme pas Ophélie, mon nom est..
    - Je sais qui tu es, la coupa t-il. Mais à l'avenir princesse, prends soin de cacher ton bracelet quand tu paye un homme dans une taverne emplis de pirates.

    La jeune fille porta son attention au bracelet d'or autour de son poignet, il portait les armoiries familiales comme motif. Quelle idiote ! Comment avait t-elle pue oublier de l'enlever ?

    - Tu ferrai mieux de rentrer chez toi et d'arrêter de chercher la lionne des mers, crois moi, tu veux pas la rencontrer.

    Kyra le regarda, sans comprendre. Pourquoi ne voudrais t-elle pas la voir ? Sa soeur avait toujours été sa meilleure amie.

    - Mais je la connais déjà.
    - Tu connais peut-être Kiva, mais pas la lionne des mers.
    - Elles sont différentes ?
    - Plus que tu ne te l’imagine. Rentre chez toi, ça vaut mieux.

    La princesse hésita. Elle aimerais bien, mais elle ne pouvait pas, elle devait voir sa sœur au plus vite, c'était vraiment important. 

    - Donc je peux pas rester ici pour l'attendre ?

    Jack soupira, son regard se dirigea vers la porte, puis vers les hommes présents dans sa taverne.

    - Je t'ai déjà présentée comme ma nièce, si tu te tient bien et que tu cache ton bijoux, je suppose que tu peux rester sans risque.

    Le regard de Kyra s'emplis de soulagement, ses épaules s'affaissèrent. C'est bon, elle se rapprochait. Elle allait retrouver sa sœur ! Jack lui lança un tissu blanc.

    - Qu'es ?
    - Si tu veux rester ici, il va falloir travailler princesse.
    _____________________________________________________________________________________

    Chapitre 2 -->


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :